Ces spécialités de Chartres qui font des clins d’œil à l’Histoire

Quand on s’intéresse à la gastronomie chartraine, on ne peut que s’amuser des diverses références historiques qui la parsèment.

Qu’elles soient salées ou sucrées, plusieurs spécialités de Chartres et alentours font un bel hommage à des événements nationaux comme locaux. Quelles sont-elles ?

 

Le Mentchikoff

Le Mentchikoff est une gourmandise chocolatée composée d’un noyau praliné-noisettes et entourée d’une fine enveloppe de meringue blanche. Un vrai délice ! Moi qui suis une gourmande dans l'âme, j'adore en savourer un avec une boisson chaude. J'ai même converti ma famille à mon addiction pour ces douceurs chocolatées. Il a suffi d'en offrir une boîte pour qu'on me demande régulièrement d'en rapporter.

Présentation de mentchikoffs - © C'Chartres Tourisme (Mathieu Anglada)

Lors de sa création dans le laboratoire du confiseur Léon Daumesnil, rue de la Pie à Chartres, à l’automne 1893, il avait une belle couleur vert pâle due à l’emploi d’un colorant. Mais, à quel événement historique fait référence ce Mentchikoff ? Son nom nous met sur la voie. À cette époque, une alliance franco-russe voyait le jour face à la Triple Alliance formée par l’Empire allemand, l’Autriche-Hongrie et le royaume d’Italie. Un accord voit donc le jour entre la France et l’empire Russe garantissant un soutien mutuel en cas d’attaque d’un de ces pays. Au-delà d’un accord militaire, il s’agissait d’une coopération économique comme financière. De ce fait, à travers la France, de nombreux produits ont vu le jour pour célébrer cette amitié franco-russe, dont le Mentchikoff.

Sa dénomination vient d’ailleurs du nom d’Alexander Danilovitch Menchikov. On le dit le descendant d’une famille de pâtissiers moscovites.

Vrai ou faux ? En tout cas, Léon Daumesnil semble s’être reposé sur ses dires pour baptiser sa confiserie car s’il est un fait avéré, c’est que cet homme politique et chef militaire d’envergure en Russie était un grand ami du Tsar Pierre le Grand.

 

Le Chartrenser

À l’image du Mentchikoff à la fin du 19e siècle, une autre création a vu le jour dans une pâtisserie de Chartres au sein de la Maison Ioos. Il s’agit du "Chartrenser", cette gourmandise sucrée est constituée de deux sablés liés par une fine couche de caramel au beurre salé de Bretagne. Mais, quel rapport avec Chartres et ses alentours me direz-vous ?

En fait, cette création est une référence à Franz Stock et au Séminaire des Barbelés. "Chartrenser" (soit "chartrains" en allemand) est l’appellation par laquelle se nommait eux-mêmes les étudiants allemands volontaires du "Séminaire des Barbelés" fondé au sein du camp de prisonniers de guerre du Coudray entre 1945 et 1947. Cette dénomination se voulait une reconnaissance aux habitants de Chartres et de la région, là où ils avaient réalisé leur formation de théologiens en vue de restaurer le clergé allemand après-guerre et d’aider à la réconciliation entre les deux pays. 

La référence à l’Abbé Franz Stock, responsable du Séminaire des Barbelés, est plus subtile. Elle se situe au niveau de l’usage du caramel au beurre salé. En effet, il semblerait que la Bretagne était l’une de ses régions de prédilection. Ayant des origines bretonnes, je ne vais pas aller à l'encontre des préférences culinaires de ce grand homme de notre Histoire car entre le caramel au beurre salé et moi, c'est une grande histoire d'amour ! Je ne pouvais qu'adorer ce petit biscuit, parfait pour compléter un thé et/ou café gourmand.

 

La poule au pot

Il y a peu, nous vous parlions d’une expérience basée sur 3 anecdotes autour du sacre d’Henri IV. Sachez que le seul roi de France sacré en la cathédrale de Chartres dispose également d’une spécialité à son image à Chartres : la poule au pot. Elle est même à l’origine de ce que l’on appelle le week-end Henri IV et qui a lieu chaque dernier week-end de février. Pour ma part, je n'y ai jamais goûté encore mais il y a une première fois à tout et écrire sur toutes ses spécialités, ça vous fait saliver !

Les thés de Chartres

La Brûlerie Chartraine, torréfacteur situé en plein cœur de notre cité médiévale en Eure-et-Loir, a aussi développé un produit faisant référence à ce grand nom du passé. À travers une gamme de thés de sa création rendant hommage au patrimoine et à l’histoire locale, elle a effectué un mélange de thé vert et noir dénommé "Henri IV". C’est un mélange de thé vert et noir avec de l’amande, du gingembre, de la menthe, du citron, de la vanille, des baies de roses ou encore du grué de cacao (éclat de fève de cacao torréfié puis concassé). Selon les dires, il s’agirait d’un mélange aphrodisiaque soit un clin d'oeil à la réputation de vert galant du seul monarque sacré à Chartres. 

Son arôme repose sur des parfums de citron, de gingembre, de menthe, de vanille, d’amandes et de baies roses. C’est la boisson idéale si l’on veut se faire une pause cocooning en se remémorant son séjour à Chartres et dans ses alentours. Je parlais d'un petit thé gourmand plus haut, ne serait-il pas temps d'aller me le préparer ? 

La Brûlerie Chartraine a également développé d'autres thés identitaires comme le "Bleu de Chartres", "Baiser de Chartres", "Chartres en lumières" et le "labyrinthe de Chartres"...

 

Les bières de Maintenon

Pour les amateurs d’apéro comme moi-même, une autre boisson rend hommage à des grands personnages de l’histoire, un couple ayant fait couler beaucoup d’encre : Louis XIV et Madame de Maintenon.

Bières de maintenon - © C'Chartres Tourisme

Non loin de Maintenon, la brasserie Bacquet & Cie propose deux bières* faisant écho à l’idylle entre ces deux grands noms de l’Histoire de France : l’invitation de Madame et le secret XIV.

La première est brune et dispose d’un caractère fort avec ses saveurs de café, de sous-bois, de noisettes et sa touche de cacao. On ne peut que reconnaître la personnalité de la dernière épouse du Roi Soleil dans ces quelques mots.

La deuxième à l’image du monarque est flamboyante. Bière blonde, elle est plus fruitée. Versée dans son verre, elle nous fait de l’œil avec ses jolies reflets dorés et orangés. En bouche, on retrouve une saveur brioche, de miel et de fruits du soleil avec une légère pointe acidulée. En un mot, désormais, c’est sur nos palais que Louis XIV fait rayonner son influence.

Ne nous mentons pas, en rédigeant cette #chartrexperience, cela m’a donné envie de déguster de nouveau plusieurs de ces spécialités locales dont on ne se laisse finalement jamais ! Découvrez également une autre spécialité de Chartres pleine de saveurs : son fameux pâté

 

- Aude (C'Chartres Tourisme)

 

* L'alcool est dangereux. À consommer avec modération.