-A +A

Une immersion dans Chartres 1254

Le temps d’un week-end, j’ai été propulsée en des temps médiévaux. À travers notre cité d’Eure-et-Loir, Chartres 1254 battait son plein.

Nous sommes au mois de mai 2018 et mon frère est de passage à Chartres. Quoi de mieux pour profiter du beau temps tout en passant un bon moment, que de se rendre à la première édition de cette fête médiévale ? Chartres 1254, c’est une invitation à la déconnexion. Cet événement fait écho à la rencontre entre le roi de France Louis IX et le roi d’Angleterre Henri III.

Nous commençons notre balade en ville basse, sur les abords de l’Eure. Les rues fourmillent d’étals proposant des produits d’inspiration médiévale. Des oies ont élu domicile à côté de la collégiale Saint-André. C’est insolite de les voir se pavaner ici ! Elles font le bonheur des enfants qui sont à la fois fascinés et parfois un peu effrayés.


Vidéo réalisée par Théotime Massard

Nous nous engageons dans le tertre Saint-François pour remonter vers les jardins de l’Évêché, où un spectacle d’oiseaux va bientôt débuter. Une fois arrivés, nous nous installons tranquillement sur l’herbe. La représentation commence et nous en sommes au cœur. Un à un, différents oiseaux nous sont présentés, essentiellement des rapaces mais pas seulement. C’est impressionnant de les voir nous survoler et se poser parmi nous.

Oiseaux sur leurs nichoirs - © Aude Montaudon

L’un nous apparaît majestueux en prenant son envol quand un autre nous paraît aussi pataud qu’attachant quand il marche à travers les allées. Le passage le plus saisissant est celui de l’aigle royal. Quand il déploie ses ailes, nous sommes tous fascinés. Et, nous sommes nombreux à être bouche-bée !

Les jardins de l’évêché affichent complet. Je m’en rends compte à la fin du spectacle en observant la foule autour de moi. Un beau succès pour une première édition ! Après nous être relevés, nous nous dirigeons vers les nichoirs où les stars du jour s’accordent un repos bien mérité malgré l’agitation régnant autour d’eux. Ils sont magnifiques.

Puis, nous prenons la direction du Portail Nord de la cathédrale où un prestidigitateur fait des tours de passe-passe. Nous montons sur les marches pour mieux voir sa prestation. Il fait le bonheur d’une petite fille qui est émerveillée devant ses facéties. Nous continuons notre chemin et nous nous trouvons face à un campement, celui du roi Louis IX. Non loin, nous découvrons des artisans charpentiers mettant du cœur à l’ouvrage.

Puis, une mélodie nous attire au loin, des étranges musiciens ont pris place sur les marches du Portail Sud de la cathédrale de Chartres.

Après avoir écouté plusieurs airs, nous descendons vers le tertre de la Poissonnerie où nous tombons nez-à-nez devant une procession royale, celle du monarque français. Après avoir reçu ses salutations, nous filons vers les bords de l’Eure en ville basse et profitons de cette balade pour admirer les maisons à pans de bois avant de rejoindre la collégiale Saint-André.

Avec cette simple promenade lors de la fête médiévale Chartres 1254, nous nous sommes sentis dans une ambiance d’autrefois. Nous n’avons pas pu assister aux deux jours des festivités mais cela nous a donné envie de retenter l’expérience en 2019. Et vous, cela vous tente ?  

- Aude (C'Chartres Tourisme)