-A +A

Visiter Chartres : l'Art en ville

Durant 2 week-ends consécutifs, entre le 17 et le 25 mars 2018, le Boulevard du Graff a repris ses quartiers à Chartres. À cette occasion, l’Office de Tourisme de Chartres Métropole proposait une visite guidée "L’Art dans la ville". Sa volonté était de nous faire découvrir les créations d’art ou d’architecture contemporaines mais aussi de street art dans les rues de la ville. Un événement que je ne pouvais assurément pas manquer ! 

Chartres et l’art contemporain

Tout habitant de Chartres et de ses environs sait que la ville fourmille de lieux où l’art contemporain est à l’honneur. Diverses œuvres sont à y apercevoir soit en extérieur ou dans des expositions du Chemin des Arts : sculptures, vitraux, mosaïques…

Au cours de cette visite guidée, nous avons appris à mieux connaître les oeuvres qui peuplent nos rues. Notre guide Véronique Domagalski nous a présenté les divers courants artistiques dans lesquels chacune de ces œuvres s’inscrivaient. Ainsi, nous sommes passés de sculptures surréalistes à celles plus réalistes mais aussi avons découvert des façades de maisons remarquables et des bâtiments incontournables de la ville (comme le cinéma ou la médiathèque). Nous sommes également revenus les contextes de leur création, leur histoire. Si la plupart m’était plutôt familière, ces indications m’ont permis d’y poser un nouveau regard.

 

 

L’édition 2018 du Boulevard du Graff

Cette visite guidée abordait également l’art urbain à Chartres. Un mouvement artistique contemporain qui me passionne littéralement. Notre parcours nous a donc emmenés à la découverte de plusieurs créations laissées par des street artistes locaux, de passage ou accueillis lors des éditions du Boulevard du Graff.

 

Oeuvre Invader et Jérôme Ménager



La plupart de ces œuvres ne m’étaient pas non plus inconnue mais je trouve toujours cela fascinant de découvrir l’art au coin de la rue, en baissant ou levant simplement les yeux. Dommage que certains décident d’aller les vandaliser, nous privant ainsi du message ou de la poésie de ces œuvres… 

Par ailleurs, avec l’édition 2018 du Boulevard du Graff, certaines d’entre elles s’étaient réinventées. Par exemple, un homme en blanc de Jérôme Mesnager tend désormais la main à un Invader au détour d’une rue.

 

Nous avons fini la visite guidée en faisant notre Boulevard du Graff à nous. Certains avaient déjà réalisé leurs œuvres le matin comme Toc-Toc mais, d’autres artistes étaient encore en pleine action cet après-midi là. Ainsi, chacun a pu poser ses questions et appréhender, à sa façon, leur travail. C’est au cours de ces échanges que nous nous sommes rendus compte que bon nombre des street artistes, présents ce jour-là, s’étaient laissés aller à l’impro. On ne pouvait être qu’impressionnés en levant les yeux sur leur travail. Qu’en pensez-vous ?

 

 

 

De plus, il était intéressant de voir que si certains jouaient la carte de la spontanéité, d’autres préféraient celles de la précision. Bref, je n’ai qu’un conseil à vous donner : n’hésitez pas à y faire un tour ! (Surtout qu’au-delà des performances en live des graffeurs, des animations de street culture comme des battles de danse sont aussi organisées sur la Place des Épars).

- Aude (C'Chartres Tourisme)