Chasses galantes, par les peintres des derniers Bourbon

Conférence ,  Historique ,  Culturelle à Chartres

Office-de-Tourisme---Maison-du-Saumon---Credits-photo-Yves-Lejeune--8--6Yves Lejeune
  • La femme apparaît fréquemment dans l’iconographie cynégétique du XVIIIe siècle, mais elle n’est pas seulement une "gravure de mode cynégétique". Elle est aussi une actrice à part entière de la chasse.

    L’art du XVIIIe siècle privilégie la scène de genre et compte parmi ses thèmes favoris d’ornementation les actions cynégétiques et les repas de chasse, parfois quelque peu libertins. Le goût est aux représentations de compagnies de chasseurs distingués. La chasse est accessoire, elle ne sert que de faire-valoir. L’importance est donnée à la représentation fidèle, mais légère, de la belle compagnie, comme dans les toiles de Lancret, au détriment de l’aspect technique ou "scientifique" de l’action de chasse elle-même. Les fanfares prennent aussi des airs de légèreté : le Roi lui-même ne voit rien de malséant dans les paroles de "la Bourbon" : "Le vin, la chasse et les belles, Voilà le refrain de Bourbon". Conférence par Amélie Hême de Lacotte.

  • Tarifs
  • Adulte
    À partir de 8,50 €
  • Tarif enfant

    • De 6 à 12 ans

    À partir de 4,50 €
Horaires
Horaires
  • Le 16 novembre 2019 à 14:30