-A +A

Le Canal Louis XIV : secrets d’un projet inachevé

Réalisé entre 1685 et 1692, le Canal de l’Eure (autrement appelé canal Louis XIV) avait pour but d’alimenter en eau les fontaines du Château de Versailles. Il resta cependant inachevé. Partons à la découverte de son histoire !

Pourquoi un canal allant de Pontgouin à Versailles ?

En 1682, le Château de Versailles devient la résidence principale de la cour du Roi Soleil et de son gouvernement. Au travers de ce lieu qu’il affectionne plus que tout, Louis XIV a le souhait d’exprimer tout son pouvoir et sa puissance. Cette volonté se lit dans les travaux et aménagements apportés aux bâtiments du palais mais aussi dans le parc du château avec ses multiples fontaines.

Cependant, pour donner vie aux décors enchanteurs imaginés par les artistes du moment, l’eau est indispensable. Ces installations en nécessitent beaucoup et il en vient à en manquer. Les premiers systèmes d’arrivée d’eau sont puisés dans les étangs et rivières situés à proximité des jardins de Versailles. Face à l’insuffisance du débit, d’autres solutions de captage d’eau sont envisagées de plus en plus loin autour de Versailles. 

Entre 1661 et 1685, Louis XIV est dans la période la plus glorieuse de son règne. La France est au sommet de son rayonnement en Europe. C'est à partir de 1688 que le royaume commence à s'affaiblir avec notamment le conflit avec la ligue d'Ausbourg. Les fêtes données au Château de Versailles semblent être les seuls événements à apaiser les diverses inquiétudes politiques. Or, elles ne peuvent être sans la féérie des eaux.

Aussi, le Roi Soleil demande à son ministre Louvois de se charger de trouver d’autres voies pour faire parvenir l’eau à Versailles. Celui-ci se rend compte que les systèmes mis en place auparavant sont perfectibles  pour disposer d’un apport en eau plus grand et plus régulier. Il faut pour cela amener dans les étangs du plateau des Yvelines le débit constant d’une rivière, la plus proche étant celle de l’Eure. C’est ici que commence la grande aventure du Canal Louis XIV ! 

 

Le Canal Louis XIV : une œuvre monumentale

Des moyens humains considérables

Le monarque charge Vauban de concevoir un projet architectural permettant de détourner les eaux de l’Eure par la création d’un canal. L’idée est de commencer la construction en amont de Pontgouin pour rejoindre le système de drainage du plateau de Trappes, à l’étang de la Tour à proximité de Rambouillet. Le Canal de l’Eure a la volonté de suivre des courbes de niveaux en pente régulière, sans écluse et être navigable. Une première partie se déroule sur 40 km dans la campagne eurélienne puis, à Berchères-la-Maingot, le projet rencontre deux difficultés majeures : la vallée des Larris et la vallée de l'Eure. Qu'il faut franchir ! 

Ce canal nécessite donc des moyens humains considérables. On dit que 30 000 hommes ont travaillé sur ce chantier dont 20 000 soldats. Cependant, il semblerait qu’il n’y ait eu qu’un total de 17 000 militaires aillant œuvrés à la construction du canal. Il s’agissait des régiments dont l’attitude avait paru trop modéré face aux répressions antiprotestantes suite à la révocation de l’édit de Nantes. Ces derniers s’établissaient le long du canal en construction et déplaçaient leurs campements au fil des travaux.

Les travaux sont considérables. Les ouvriers doivent notamment procéder à des levées de terre pour s’assurer que le canal Louis XIV puisse conserver une pente régulière de Pontgouin à Versailles. Encore aujourd’hui, les traces dues à l’intervention de ces milliers d’hommes subsistent là où le canal a cheminé. Cette partie du chantier a même été mise en eau, le 25 août 1685, devant l'Académie Royale des Sciences qui s'est transportée jusqu'à Berchères, l'eau arrive sans encombre de Pontgouin.

Un aqueduc aux dimensions titanesques

Pour la dernière phase du projet, l’Académie des Sciences prévoyait un aqueduc maçonné de 17 km de longueur depuis Berchères-le-Maingot jusqu’au hameau de Houdreville à Épernon. Il devait être constitué de 3 niveaux d’arches pour franchir la Vallée de l’Eure. Cependant, par la suite, l’aqueduc fut ramené à une longueur de 5 047 mètres supportant à une hauteur approximative de 70 mètres un canal de plus de 2 mètres de large sur moins de 2 mètres de profondeur. L’Aqueduc de Maintenon est la seule partie de ce projet titanesque qui peut encore être aperçu aujourd’hui. Il fut ramené à un seul niveau à contrario des 3 initiaux pour une hauteur de 30 mètres.  

Le canal Louis XIV est un ensemble, le promeneur d'aujourd'hui rencontre et croise, des ponts, des voûtes et autres ouvrages d'art, mais aussi plus subtiles, des alignements d'arbres, des levées de terres et des remblais. Vue du ciel, le tracé du canal est encore plus clairement identifiable. De nombreux ouvrages subsistent tout au long de son parcours. Ces éléments bâtis, isolés, témoignent encore de la grandeur de ce royal projet bien qu' Ils ne soient plus reliés entre eux par la rivière artificielle qui leur donnait un sens. À votre tour partez à la découverte du canal Louis XIV ! 

Envie d'aller découvrir l'Aqueduc de Maintenon ?