Cathédrale d'Amiens vs Notre-Dame de Chartres

Inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO, les cathédrales de Chartres et d'Amiens sont deux édifices qui vous surprendront par leurs richesses.

Vous avez visité Paris et bien sûr, depuis Notre-Dame et la Sainte-Chapelle, vous ne jurez plus que par l'art gothique et vous vous tatez pour votre prochaine découverte. Amiens ou Chartres ? Chartres ou Amiens ? Vous allez vite comprendre que ces deux chefs d'oeuvre méritent votre visite. 

 

Qu’est-ce qui différencie la cathédrale Notre-Dame d’Amiens et celle de Chartres ? 

Notre-Dame d’Amiens vous impressionne par son ampleur et son volume intérieur : elle est effectivement la plus vaste cathédrale au monde. Notre-Dame de Chartres, quant à elle, vous offre la plus longue crypte de France, 3e au monde, la nef la plus large (16,40m) et le transept le plus marqué (63,40m de trumeau à trumeau).

Quelles sont les similitudes de ces deux belles cathédrales de France ?

Des statuaires incomparables : du roman au gothique

L’art gothique est un art de l’image. Vous aimez la richesse des décorations, les ouvertures qui offrent aux artistes une multitude de possibilités. Ces deux cathédrales vous combleront ! Notre-Dame d’Amiens est réputée pour sa statuaire incomparable. Les portails sont richement ornés et montrent toute la dextérité des artistes du 13e siècle. Les programmes iconographiques sont choisis et les statues montrent de belles expressions. N’hésitez pas à vous arrêter devant le Beau-Dieu au trumeau de la façade occidentale : son air grave, pénétré, invite le fidèle au recueillement et à l’humilité. Les tissus semblent palpables, tant le ciseau  du sculpteur s’est appliqué. Et la plupart des statues des portails offrent à voir le même talent des artistes à l’image du jugement dernier.

À Chartres, les 9 portails vous offrent un panorama de la sculpture des 12e et du 13e siècles. Vous aimerez découvrir cette transition entre art roman et art gothique. En effet, le portail royal reste encore empreint de la spiritualité de l’art roman. La Reine de Saba vous attirera par son sourire mystérieux. Puis, direction le portail nord, totalement restauré, où l’ensemble des statues semblent avoir retrouvé une expression. Jean-Baptiste vous impressionnera par son visage humble. À l’angle de la tour sud, l’ange au cadran fait également le bonheur des poètes depuis Raina Maria Rilke. 

Des labyrinthes, rares en France

C’est au centre de la nef de la Notre-Dame de Chartres que vous trouverez le labyrinthe construit au tout début du 13e siècle. Son diamètre de 12,88m le place comme le plus grand jamais conçu. C’est un chemin de pèlerinage à l’intérieur même de la cathédrale. Découvert le vendredi du Carême à la Toussaint, de 10h à 17h, il est encore parcouru par des milliers de visiteurs chaque année.

La cathédrale d’Amiens est également une des rares cathédrales à posséder un labyrinthe. Celui-ci a été posé à la fin du 13e siècle. Il sera malheureusement détruit en 1825 puis reconstruit en 1984.

Des cathédrales aux couleurs retrouvées

Lors des travaux de restauration sur ces deux cathédrales, les Monuments Historiques ont eu la belle surprise de découvrir de nombreuses traces de polychromie. Elles attestent que ces édifices, comme leurs consœurs, cathédrales de France, étaient peints. Certains endroits ont été admirablement restaurés.

De passage dans la capitale picarde de Reims, vous ne manquerez pas les mises en lumière de fin novembre à fin décembre. Alors que la ville revêt ses habits grisâtres de l’hiver, la cathédrale se couvre de ses habits de couleurs comme par magie. À Chartres, vous vous régalerez 6 mois dans l’année avec l’événement Chartres en lumières : les 3 portails (mais également une vingtaine de sites et monuments dans la ville) se parent de couleurs chatoyantes et, le portail nord, telle une enluminure, vous fait entrevoir les statues colorées.