-A +A

Ateliers Loire

C’est une véritable histoire de famille : 3 générations de maîtres-verriers ont fait des Ateliers Loire, un lieu incontournable de l’art du vitrail.

Gabriel Loire : le fondateur des Ateliers Loire

Un artiste complet ancré dans l’histoire des maîtres-verriers d’Eure-et-Loir

Avant de devenir un artiste mondialement connu, il est, dès son plus jeune âge, passionné par le dessin. Cependant, avant de se consacrer à son premier amour, il fera des études de droit à Angers. C’est quand il se dirigera vers une école de commerce qu’il se décidera à suivre parallèlement des cours de dessin à l’école des Beaux-Arts.

Au cours de cette période, il va faire une rencontre décisive : celle de Georges Meklen. Ce maître-verrier officie à ce moment-là en la cathédrale d’Angers. Cette amitié va mener Gabriel Loire à s’intéresser de plus près à l’art du vitrail. Le jeune homme, âgé de 20 ans, va donc rédiger sa thèse à ce sujet : "le vitrail : aperçus artistiques, historiques et techniques". L’année d’après, sur les conseils de Georges Meklen, il se rend à Chartres pour s’y installer. Il visite sa fameuse cathédrale et reste sans voix face à ses vitraux dont certains, comme l’Arbre de Jessé et ses tonalités de bleu, l’influenceront dans ses œuvres.

Vitrail en dalle de verre dans la vitrailleraie des Ateliers Loire - © Vanessa Treney

Il se forme véritablement aux Ateliers Lorin où il trouve un travail, dirigé alors par Charles Lorin. Il y coupe dans un premier temps le verre puis, au fil du temps, il devient chef d’atelier.

Au bout d’une dizaine d’années de travail aux Ateliers Lorin, Gabriel Loire teste en indépendant d’autres formes d’art comme la céramique, la mosaïque, la sculpture ou encore le dessin. 

Il devient l’un des pionniers du vitrail en dalle de verre. Une technique particulière qui revient à morceler le verre et à l’éclater pour obtenir la forme voulue puis, à suggérer des contours et des traits à l’aide de ciment.

 

La naissance des Ateliers Loire

C’est en 1946 qu’il créé son propre atelier. C'est dans celui-ci qu'il va développer sa technique du vitrail en dalle de verre, comme le montre sa réalisation de 228m² à l'Église Saint-Lazare à Lèves conçue en 1956 et racontant l'histoire de la commune. Il va alors acheter un domaine qu’il nomme "La Clarté" à Lèves. Si, au début, il assure toutes les fonctions, au bout de quelques années, ce sont déjà une dizaine de personnes qui travaillent pour lui. De nombreuses églises détruites au cours de la guerre vont retrouver des couleurs grâce à ses bons soins.

Ainsi, rien qu’en France, 400 monuments lui doivent leurs vitraux. Un travail qui lui vaudra d’attirer l’attention au-delà de nos frontières. Ainsi, il réalise des œuvres à destination des États-Unis, de l’Allemagne, du Royaume-Uni, du Maroc et du Japon.

Jusqu’à la fin de sa vie, il passe son temps à s’exprimer à travers l’art sous toutes ses formes. Dans l’orangerie du domaine familial, il va notamment installer son atelier de peinture : une forme d’art représentant une véritable détente à ses yeux et qui a vu la réalisation d’une œuvre de 8 mètres représentant son émerveillement face à la création du monde. C’est en 1996 qu’il s’éteindra, en plein travail.

 

Le saviez-vous ? Si Gabriel Loire a écrit et illustrée ses propres livres, il a également apporté sa contribution artistique à d’autres auteurs célèbres dont Alphonse Daudet pour "Les lettres de mon moulin".

 

Les Ateliers Loire : une histoire de famille

Le fils Jacques Loire et sa femme Micheline

En 1951, son fils Jacques Loire rejoint l’atelier paternel et apporte sa pierre à l’édifice de l’entreprise familiale. Formé dans des ateliers parisiens comme ceux de la Grande Chaumière et d’André Lhote mais aussi dans le domaine familial à Lèves, il va développer sa propre technique inspirée de l’œuvre de son père : la brique Loire. Mise au point avec sa femme Micheline, elle est constituée de dalle de verre et de ciment. 

Galerie du Vitrail - © C'Chartres Tourisme

Il va poursuivre le développement des Ateliers Loire avec la construction d’un nouveau bâtiment tandis que sa femme, parallèlement, ouvre en 1976 la "Galerie du Vitrail" au pied de la cathédrale : une adresse où l’on retrouve aussi bien des antiquités en vitrail, une librairie spécialisée autour du vitrail, unique en France, que les créations des Ateliers Loire.

De plus, comme son père, il va s’intéresser à d’autres formes d’art. Pour sa part, il travaillera notamment l’alliance entre sculpture et art du vitrail. 

Les petits-fils Loire : Bruno et Hervé

En 1986, ce sont Bruno et Hervé Loire, fils de Jacques et petits-fils de Gabriel, qui s’engagent à leur tour dans l’atelier familial. Le premier est en charge de l’organisation générale des ateliers et a été formé à l’école nationale et supérieure des Arts Appliqués et Métiers d’Art de Paris avant de s’envoler pour l’Allemagne et les États-Unis afin de parachever sa formation. Le deuxième s’engage dans une démarche de développement des Ateliers Loire à la fois artistique et technique. Il les ouvre notamment à d’autres artistes : certains dans le cadre de la réalisation d’œuvres monumentales, d’autres dans le cadre d’une pure volonté de création avec l’édition de vitraux d’artistes. Ainsi, des travaux en collaboration ont pu se faire avec des artistes tels que le coréen Kim En Joong mais aussi Joan Miró. Les Ateliers Loire s’ancre ainsi dans une volonté d’expérimentation et d’innovation rendant ainsi l’art du vitrail, plus vivant que jamais.

Bruno et Hervé Loire ont également ouvert un nouvel espace, en face du domaine familial, dédié à la création de vitraux contemporains avec notamment des installations propices à l'utilisation de la technique du thermoformage, par exemple. 

La petite-fille Nathalie Zins 

À travers la Galerie du Vitrail, Micheline Loire a créé une adresse incontournable pour tous les amateurs d'antiquités du vitrail. Sa fille, Nathalie Zins, ayant suivi des études en histoire de l'art et réalisé une thèse sur le vitrail,a tout naturellement pris la direction de la Galerie du Vitrail auprès de sa mère. Elle en a fait un espace vitrine et d'expression pour des artistes français comme étrangers par l'exposition de leur travail. Aujourd'hui décédée, son empreinte reste visible à travers les oeuvres exposées à la Galerie du Vitrail.

 

Ainsi, les Ateliers Loire sont une belle aventure familiale où chacune des générations a apporté sa vision afin de faire rayonner l’art qu’ils aiment tant aux yeux du monde.

 

La vitrailleraie des Ateliers Loire

Aujourd’hui, cet atelier de maîtres-verriers est ouvert au grand public. Vous avez donc la possibilité de visiter les Ateliers Loire au cours de visites guidées. Aux beaux jours, nous ne pouvons que vous conseiller également de vous promener à travers la "Vitrailleraie" du domaine. Installée dans les jardins, c’est un véritable musée à ciel ouvert des créations Loire comme des artistes accueillis. C’est un florilège de techniques qui se révèlent ainsi à vos yeux.