Madame de Maintenon

Découvrez le destin de Françoise d’Aubigné, née dans les prisons de Niort et devenue madame de Maintenon, favorite puis épouse de Louis XIV.

L’enfance chaotique de Françoise d’Aubigné 

Portrait de madame de Maintenon de Nicolas II de Larmessin

Françoise naît le 27 novembre 1635 dans la prison de Niort. Son père Constant est le fils d’Agrippa d’Aubigné, célèbre poète huguenot proche du roi Henri IV. Constant a le titre de gentilhomme de la Chambre du Roi mais également de vice-roi de Marie-Galante.

Cependant, malgré ses origines, en 1618, il choisit de vivre une vie de débauche et abjure sa religion protestante. En 1619, il assassine sa première épouse qui lui était infidèle. Après quelques années de prison, en 1627, il épouse Isabelle de Cardhilac avec qui il aura 3 enfants dont Françoise, la dernière-née. Joueur, Constant gaspille tous les biens qui lui venaient de son épouse. La famille se retrouve alors en prison pour dettes. C’est pour cette raison que Françoise d’Aubigné voit le jour dans les geôles niortaises.

Lorsque son père est libéré en 1645, il emmène toute sa famille en Martinique où il va faire fortune mais où il perdra tout au jeu. Il meurt en 1647 et toute la famille repart en France. Sa mère n’a plus d’argent et disperse ses enfants chez des personnes de la famille. La future Madame de Maintenon se retrouve alors chez Madame de Villette, sa tante protestante de la famille de son père. Cela déplaît fortement à sa marraine, Madame de Neuillant, une tante du côté de sa mère et fervente catholique. Grâce à une lettre de cachet, cette dernière reprend la petite fille et l’emmène à Paris.

 

Les rencontres qui ont fait
la future Madame de Maintenon

Rencontre et mariage avec Paul Scarron

Madame de Neuillant souhaite très rapidement convertir sa filleule à la religion catholique. Pour se faire, elle l’envoie au couvent des Ursulines de Niort puis à Paris. Elle abjure et devient alors définitivement catholique ce qui lui permet d’accompagner régulièrement sa marraine dans les salons parisiens où on la surnomme "la belle indienne".

Portrait du Poète Scarron

Posée et intelligente, elle séduit tous ceux qui la côtoient. Le Poète Scarron fait partie de cette cour, séduit par sa beauté. Âgé de 20 ans de plus qu’elle, il souffre de rhumatismes depuis de nombreuses années. Malgré sa difformité, en 1652, il lui propose le mariage. Elle n’a guère le choix. Jolie, intelligente mais sans dot, elle n’a le choix qu’entre Scarron ou le couvent. Elle choisit Paul Scarron.

C’est dans le quartier du marais que le couple s’installe et ouvre un salon. Pour Françoise d’Aubigné, c’est une véritable entrée dans le monde intellectuel parisien. Sa discrétion et sa finesse sont ses atouts et ceux qui ont la chance de l’approcher sont totalement sous le charme. Cependant, le bonheur et la chance n’ont qu’un temps.

À la mort de son mari en 1660, elle se retrouve seule sans argent ou presque, car Anne d’Autriche qui appréciait le poète Scarron, lui avait accordé une rente de 2000 livres.

Rencontre avec la favorite de Louis XIV : Madame de Montespan

Françoise d'Aubigné continue cependant à fréquenter les salons. Ces salons parisiens où l'on discute art et littérature sont très prisés par la noblesse. La favorite du roi, Madame de Montespan, les fréquente assidument. C’est ainsi que Françoise fait la connaissance de celle qui allait bouleverser sa vie. Les deux jeunes femmes, très différentes, vont se rapprocher. Madame de Montespan aime l’intelligence et la discrétion de la veuve Scarron. La confiance naît et, quelques temps plus tard, la favorite, cherchant une gouvernante pour les enfants qu’elle avait eus de Louis XIV, propose à Françoise d'Aubigné ce travail, accompagné d’une rente confortable.

 

Madame de Maintenon : 
future épouse de Louis XIV  

Madame Scarron : la gouvernante des enfants de Madame de Montespan

En 1669, elle devient donc officiellement gouvernante des enfants de Madame de Montespan. Elle vit à l’écart de Versailles : les enfants ne sont pas encore reconnus et le roi comme sa favorite les éloignent de la cour.  En 1673, ils sont légitimés. Pour leur gourvenante, c’est le grand tournant de sa vie.

Ayant vécu de nombreux aléas au cours de son existence, elle est prudente et se montre une parfaite gestionnaire. En 1674, elle fait l’acquisition du château de Maintenon et du domaine pour la somme de 150 000 livres. Cependant, elle reste la veuve Scarron, sans aucun titre.

Madame de Maintenon, épouse du roi soleil

Ce n’est qu’un an plus tard que Louis XIV lui octroie le titre de Marquise et la fait Madame de Maintenon. Les plaisanteries de la cour diront d’ailleurs d’elle : voici Madame de "Maintenant".

Le Roy Soleil et Madame de Maintenon de Maurice Leloir

Sa relation avec Louis XIV évolue alors. Madame de Montespan, compromise dans l’affaire des poisons, rentre en disgrâce. Un jour, cette dernière descendant le grand escalier des jardins de Versailles croisa Madame de Maintenon. Elle eut alors ce mot : "Vous montez madame et moi je descends". Ce qui signifiait bien le changement dans la vie de la cour.

Après la mort en couches de Mademoiselle de Fontanges, dernière favorite du roi, puis, le 30 juillet 1683, celle de la reine Marie-Thérèse d'Autriche, il n’y a plus d’obstacles au cas de conscience qui se posait à Mme de Maintenon concernant sa relation avec Louis XIV. Elle peut alors être son amie et prendre un ascendant grandissant sur lui.

Le 9 octobre 1683, Madame de Maintenon s'unit à Louis XIV, dans un mariage morganatique : Françoise est épouse, mais n’est pas reine.

 

La mort de madame de Maintenon

Peu de temps avant la mort du roi, elle se retire à Saint-Cyr où elle avait fondé un pensionnat pour les jeunes filles nobles désargentées. À sa mort en 1719, elle lègue le domaine à sa nièce Françoise Amable d’Aubigné. Celle-ci avait épousé Adrien Maurice, duc de Noailles. C’est ainsi que le château de Maintenon est resté dans la famille de Noailles depuis cette période. Madame de Maintenon choisit pour dernière demeure et tombeau cette maison de Saint-Cyr qui lui était chère. Cependant, dans le château, au bout de la grande galerie, un cénotaphe lui rend hommage.

 

En 2019, à l'occasion du tricentenaire de sa mort, une série d'événements va avoir lieu au château de Maintenon comme dans la demeure du Roi Soleil : le château de Versailles. Ne manquez rien de cet hommage en consultant la programmation dans l'espace dédiée aux événements anniversaire 2019 dans notre destination : spectacles et animations au château, expositions, conférences... Il y en a pour tous les goûts !