Madame de Montespan

Françoise Athénaïs de Rochechouart, marquise de Montespan, est l’une des plus célèbres favorites du roi Louis XIV.

Madame de Montespan et Madame Scarron : la naissance d’une amitié au cœur des salons

À partir du 17ème siècle, les salons littéraires et de conversation se développent de plus en plus. Ils regroupent des hommes et femmes lettrés qui échangent autour des arts, des sciences… Au début du règne de Louis XIV, Paul Scarron ouvre un de ces fameux salons dans le quartier du Marais où il réside.

Celui-ci acquit une grande notoriété suite à son mariage avec Françoise d’Aubigné, âgée de 16 ans, qui en devient une des principales attractions. Reconnue pour son esprit vif, la future Madame de Maintenon va se forger, au fil du temps, tout un réseau en côtoyant des personnalités telles que Bonne d’Heudicourt, Madame de la Fayette, Madame de Sévigné, Ninon de Lenclos… Elle fait ainsi la rencontre de Françoise-Athénaïs de Montespan chez le cousin de cette dernière, le maréchal d’Albret, qui était un proche du poète. Elle fréquente ainsi également son salon.

Portrait de madame de Montespan - © Artiste : Pierre Mignard



À la mort de son mari poète qui ne lui lègue que des dettes, la veuve Scarron, âgée de 25 ans, va conserver ses relations. Elle bénéficiera même, grâce à des amis communs avec Anne d’Autriche, d’une pension de 2 000 livres. À la mort de celle-ci, c’est Madame de Montespan qui intervient.

Elle se rappelle de cette femme aussi divertissante que discrète. Elle rétablit sa pension en profitant de sa position de dame d’honneur d’Henriette, duchesse d’Orléans et belle-sœur du Roi. Et, par ailleurs, lui offre de devenir la gouvernante des enfants qu’elle a eu avec le Roi Soleil.


Au cours de sa vie, Madame de Montespan fait quelques séjours au château de Maintenon et y donne notamment naissance à son sixième enfant avec Louis XIV en 1677, Mademoiselle de Blois.

 

Madame de Montespan face à l’influence de Madame de Maintenon

La veuve Scarron occupe donc une position clé auprès de ces enfants illégitimes du Roi et de Madame de Montespan. Cependant, au fil du temps, les relations entre la favorite de Louis XIV et la future Madame de Maintenon se dégradent.

En effet, si dans un premier temps, le monarque ne semblait pas porter d’attachement particulier à la gouvernante de ses enfants adultérins, il commence doucement à se rapprocher d’elle du fait de sa grande dévotion envers eux.

Si elles ont toujours été fascinées respectivement l’une par l’autre, la jalousie de Madame de Montespan envers Françoise Scarron s’accroît de jour en jour. À tel point, qu’en 1673, Françoise d'Aubigné menace de démissionner et en est dissuadée par le Roi Soleil.

Les disputes se multiplient entre les deux femmes. Elles qui furent autrefois proches, se tiennent désormais tête sur divers sujets et le monarque doit parfois intervenir pour apaiser la situation. Son cœur balance entre son histoire passionnelle avec Madame de Montespan et son affection pour Madame de Maintenon. Par ailleurs, une nouvelle femme va entrer dans la danse : il s’agit de Mademoiselle de Fontanges. Introduite par Madame de Montespan pour contrecarrer l’ascension de sa rivale, Madame de Maintenon, cette jeune fille âgée de 17 ans va enchanter le monarque, qui va rapidement céder à ses charmes et dont elle va attendre un enfant. Cependant, elle en accouche prématurément et est prise d’un lent mal qui finira par lui ôter la vie. Une mort qui va faire écho à l’affaire des poisons, posant alors l’implication possible de Madame de Montespan à son sujet par peur de perdre les faveurs du Roi.

Jugée à tort ou à raison, cet épisode aura en tout cas définitivement raison de la relation entre Madame de Montespan et le Roi Soleil. Elle se voit tomber en disgrâce laissant ainsi la place à sa principale rivale : Madame de Maintenon.