-A +A

Visiter Maintenon

Une ville où l’histoire a posé ses valises

Si vous en connaissez sûrement le château, Maintenon vous révèle aussi une histoire ancrée dans le territoire à travers maisons, églises et monuments.

Connue pour son château et la belle dame qui lui a donné ses lettres de noblesse au 17e siècle, Françoise d’Aubigné, Marquise de Maintenon, la ville de Maintenon est une cité ancienne dont on trouve des traces dès le néolithique.


Quelle est l’origine du nom "Maintenon" ?

L’origine du nom de Maintenon vient de Mesum, la Manse et de Tenum, la tenure. À l’époque féodale, manse et tenure étaient des terres que les seigneurs laissaient aux paysans pour leur propre consommation. Arrosé par de nombreux cours d’eau (l’Eure, la Voise, la Marolle et le Guéreau), Maintenon est une terre fertile et giboyeuse. La famille Amaury possède le domaine pendant le Moyen-Âge. Vassal du Comte de Chartres, ils sont très proches de la famille de Montfort dont le fameux Simon de Montfort.


Quels sont les personnages célèbres de Maintenon ?

Église Saint-Pierre de Maintenon © Marie Martins

Le grand siècle de Louis XIV : l’expansion

Françoise d’Aubigné achète le domaine de Maintenon le 27 décembre 1674, pour la somme de 150 000 livres. C’est alors que le domaine et la ville vont connaître une expansion considérable. En effet, avec les travaux de l’Aqueduc et du canal Louis XIV, Maintenon voit affluer des dizaines de milliers de soldats et ouvriers, qui sont la main d’œuvre pour ces travaux colossaux. Ainsi en 1694, Madame de Maintenon finance la reconstruction de l’église Saint-Pierre, seule église baroque du département.

Françoise d’Aubigné n’ayant pas d’enfant, elle donne le château et le domaine en dot à sa nièce Françoise Charlotte pour qui elle favorise un mariage prestigieux avec le Maréchal Adrien Maurice de Noailles. Le couple va également favoriser l’expansion de la ville. Ils fondent l’Hôpital Saint-Maurice en 1731, dont le but était de soulager les pauvres et les secourir.

Cet hôpital se situait dans la fameuse Maison Rouge, l’actuel centre culturel de Maintenon. Par la suite, cette somptueuse bâtisse fut également la gendarmerie et la justice de paix.


Collin d’Harleville : un défenseur du pâté de Chartres 

Jean-François Collin d’Harleville est originaire de Maintenon. Écrivain remarqué pendant la révolution où il écrivit de nombreuses pièces à succès, il est connu pour son côté bon-vivant et gourmet. Ainsi, il fait connaître le pâté de Chartres dans la capitale.

Voici un extrait d’un poème qu’il a écrit en hommage au pâtissier Philippe :


"Bien qu’en ma friande Patrie

Philippe ait de nombreux rivaux

Dans l’art de la pâtisserie

Jamais Philippe n’eut d’égaux".
 

Le saviez-vous ? Le capitaine Daniel Dupont, natif de Maintenon est l’un des 10 rescapés de la Frégate la Méduse, dont le naufrage et surtout le radeau ont été immortalisés par le peintre Géricault.


Paul & Alicia de Noailles et l’arrivée du chemin de fer

Au 19e siècle, Paul de Noailles, historien et parlementaire, épouse Alicia Mortemart Rochechouard. Le couple décide de réaménager le château et apporte une nouvelle vie à la ville de Maintenon. Le couple de Noailles recevra de nombreux invités prestigieux, dont la fameuse Comtesse de Ségur.

De plus, l’arrivée du chemin de fer va amplifier le développement de la ville. On construit le viaduc au-dessus de la Voise en 1845 et Chateaubriand, ami de Paul de Noailles, est présent pour la cérémonie de la pose de la première pierre.

De nombreuses maisons sont ensuite construites : la maison Tailleur, actuel trésor public, date de cette période.


La seconde guerre mondiale : du conflit à la reconstruction

Dès le mois d’avril 1938, Maintenon rentre de plein pied dans le conflit qui couve au niveau mondial. En effet, amis de la famille de Noailles, l’Amiral Darlan choisit la ville comme base arrière de l’Amirauté. C’est ici qu’il choisit d’installer son quartier général si la France devait rentrer en guerre. À partir de là, de nombreuses personnalités passent par la ville : Churchill, alors ministre de la marine anglaise, Jean Moulin, préfet de Chartres (il visite même le château de Maintenon avec sa mère), le Maréchal Pétain…

Malheureusement, la ville souffre beaucoup de cette période : explosion de la gare (février 1944) et bombardements (16 bombardements du 30 avril au 16 août 1944). La famille de Noailles s’engage quant à elle dans la résistance : Jean de Noailles est arrêté en 1942 et meurt à Bergen-Belsen en avril 1945, tout comme Anne Frank de l’épidémie de Typhus. Son fils Adrien, engagé volontaire, meurt à l’âge de 19 ans à Rupt-sur-Moselle.

Après la guerre, vient le temps de la reconstruction. Geneviève de Noailles épouse Jean Raindre et en 1953, le jeune couple décide de redresser le château tout en participant activement à la vie de la commune.

Aujourd’hui, Maintenon vous offre un joli voyage dans l’histoire et de belles découvertes en perspectives.
 

N’hésitez pas à contacter Maintenon Tourisme, office de Tourisme de Chartres Métropole, pour avoir plus d'informations sur les activités à faire dans la ville et dans les alentours. Mais aussi, à découvrir l'incontournable des lieux : le château de Maintenon