Ses vitraux

Si la cathédrale de Chartres peut être appelée "La Bible de Pierre", elle peut aussi avoir le nom de "Bible de Verre". Chartres fut en effet un centre de vitrail important pendant le 13e siècle et la Cathédrale ne possède pas moins de 176 verrières de cette époque soit à peu près 2600 m².

4 verrières romanes

Quatre d'entre elles datent du 12e siècle : Notre-Dame de la Belle Verrière (1ère moitié du 12e siècle), les trois grandes baies occidentales (vers 1150). Une grande majorité des autres verrières ont été installées entre 1200 et 1235.

Chartres : un centre important pour l’art du vitrail dès le moyen-âge

Comme le berceau de l'art gothique est l'Île de France, la plupart des maîtres verriers se trouvaient dans cette région particulièrement à Laon, Sens et Chartres. Il est évident que les ateliers étaient principalement installés dans des villes où les commandes étaient susceptibles d'être les plus nombreuses. Ainsi, Chartres, ville importante sur le plan théologique grâce à ses pèlerinages, a été un point central pour l'établissement de ces ateliers. En 1194 (suite à l'incendie de la cathédrale), les commandes ont afflué : chaque corporation voulait son vitrail et sa signature. Les ateliers ont donc travaillé intensément et ceci explique la diversité des styles rencontrés dans les vitraux de la cathédrale. Des ateliers différents ont travaillé sur les vitraux offerts par les corporations : il y a eu ainsi le maître de Joseph, le maître de Charlemagne, le maître de Saint-Jacques, celui de Saint-Lubin ou encore de Noé…. Après l'élaboration des vitraux de la cathédrale, les prêtres de l'abbaye de Saint-Père en vallée ont eux aussi passé des commandes. D'autre part, la paix qui régnait dans la région de Chartres et la proximité des grandes cathédrales gothiques d'Ile-de-France, ont favorisé la pérennisation d'ateliers sensés n'être que temporaires. Ainsi, Chartres est devenue puis est restée un grand centre dans cette production artistique. Dans les maîtres-verriers de renommée, on peut citer comme Clément de Chartres qui a réalisé une verrière à Rouen en 1240.

L’histoire continue !

De nos jours, de nombreux ateliers de maîtres verriers restaurent les verrières anciennes mais également produisent des vitraux contemporains. Vous avez envie de les découvrir profitez des journées portes ouvertes dans leurs ateliers, chaque année, au printemps.