Les vitraux des donateurs

L’élan survenu pour la reconstruction de la cathédrale de Chartres après 1194 s’est matérialisé par le don de vitraux par les métiers et corporations

L’élan survenu pour la reconstruction de la cathédrale de Chartres après 1194 s’est matérialisé par le don de vitraux par les métiers et corporations de la ville. Sur les 172 verrières, 16 ont été offertes par des ecclésiastiques, 44 par des souverains et nobles (par exemple la Rosace ainsi que les 5 baies de la façade Nord offertes par Blanche de Castille).

 

Les représentations des métiers

Les groupes de métiers ou corporations ont, quant à eux, offert quarante-cinq verrières. En effet, chaque corps de métier a laissé sa signature la plupart du temps au bas du vitrail. Il se faisait représenter dans l'exercice de sa profession. Ces signatures, sortes de publicités médiévales, sont de véritables mines d'or pour qui veut s'y attarder. Elle permet de découvrir les us, coutumes et les costumes des corps de métiers chartrains au Moyen-Age.

Partons à la découverte des signatures

Voici quelques exemples que vous pourrez admirer lors de votre découverte de la cathédrale :

  • Dans le bas-côté sud, au bas du vitrail de Marie-Madeleine, les porteurs d’eau, appelés "Eviers", torse nu, remplissent des jarres d’eau potable. Ils nous rappellent ainsi que la ville haute était dépourvue de points d’eau à cette époque. Ces éviers avaient pour travail de descendre quotidiennement pour remonter l’eau aux habitants de la ville haute.
  • Très présents dans les verrières hautes du chœur, les boulangers se remarquent avec leurs paniers d’osier regorgeant de boules de pain blanc.
  • Dans le bas-côté nord, vous pourrez admirer le vitrail de Joseph, offert par ces changeurs. Les pièces de monnaie d’or et d’argent sont posés sur les tables vertes, tandis que de part et d’autre de Joseph endormi, les changeurs s’affairent. L’un d’entre eux tient la balance appelée le trébuchet.
  • Dans le vitrail de Saint-Eustache, à proximité du vitrail de Joseph, dans le bas-côté nord, un fourreur présente sa pièce de fourrure.

Ainsi certains métiers sont représentés plusieurs fois :

  • les boulangers : 5 fois.
  • les changeurs : 4 fois.
  • les fourreurs, pelletiers (ou communauté de la "Queue de Regnard") : 4 fois.
  • les drapiers : 4 fois.
  • les cordonniers : 3 fois.
  • les charrons, tonneliers, charpentiers : 2 fois.
  • les fabricants de chausses : 2 fois.
  • les vignerons : 2 fois.

Pourrez-vous tous les retrouver ?

Chartres en lumières met les donateurs des vitraux à l’honneur

En arrivant tard le soir, entre avril et octobre, vous pensez qu’il est impossible de voir ces verrières. Mais, c’est oublier le talent des scénographes de Chartres en lumières. Dès la tombée de la nuit, la rose sud, un des 24 sites mis en lumières et en musique, s’illumine et rend hommage à l’art du vitrail dans la cathédrale. Vous vous émerveillerez alors de voir quelques extraits de nos verrières et particulièrement celles des donateurs : changeurs, cordonniers, tailleurs de pierre, épiciers, fourreurs.

Vous avez encore faim de connaissances ? Partez à la découverte de la cathédrale de Chartres en visites guidées.