-A +A

Eglise Saint-Pierre de Maintenon

Si la ville de Maintenon reste connue pour son remarquable château, l'église Saint-Pierre vous aussi donne toutes les raisons de pousser la porte.

Une église ressuscitée sous l’égide de madame de Maintenon

Certains documents font remonter l’église Saint-Pierre de Maintenon au 12e siècle, il ne reste aucune trace de ses constructions antérieures. En effet, l’église fut totalement détruite lors des guerres de religion. Reconstruite à la fin du 17e siècle (1694), cette charmante église baroque, la seule du département dans ce style, fut financée par des dons de Madame de Maintenon. Elle a été consacrée en 1696 par le confesseur de la marquise, Monseigneur Godet des Marais, alors évêque de Chartres.

Située face à la place du marché, la façade et toutes les structures sont en grès d’Epernon, connu pour sa couleur un peu bleutée. Ainsi, son élégante façade baroque, totalement tournée vers le sud, prend de jolis reflets bleutés à la lueur du soleil en début d’après-midi : le meilleur moment pour la photographier.

Une patrimoine religieux atypique en Eure-et-Loir

À l’intérieur, vous serez peut-être surpris d’apprendre que la voûte blanche n’est pas faite de pierres mais de lambris de bois, totalement recouverts d’un enduit. Ce plâtrage fut demandé par Madame de Maintenon elle-même. Au 17e siècle, les lambris de bois étaient considérés comme des décorations « pauvres ». En les recouvrant, on donnait l’illusion de la pierre.

D’autre part, ce plâtrage permettait de conserver la chaleur à l’intérieur de l’édifice. Quand on sait que madame de Maintenon était frileuse, le recours à cet enduit nous apparaît encore davantage comme une évidence.

L’église Saint-Pierre de Maintenon en Eure-et-Loir possède une autre particularité. Ses deux cloches, dans la flèche, sont à l’air libre. Elles datent du début du 19e siècle et comme celles de la cathédrale de Chartres, elles ont été baptisées. Lors de votre passage à Maintenon, vous entendrez très certainement Henriette car elle est dédiée aux heures. Pour sa part, Marie-Antoine ne sonne que pour les messes et événements.

 

Le saviez-vous ? Durant la seconde guerre mondiale, l’église a subi de nombreux dommages dont la perte de ses vitraux et des dégradations au niveau de sa voûte.