-A +A

Le canal Louis XIV

De Pontgouin à Maintenon, le Canal Louis XIV était destiné à alimenter les eaux du château de Versailles mais n'a jamais été achevé... Découvrez-le !

Son histoire

Louis XIV fit exécuter de nombreux travaux pour conduire l’eau et alimenter le parc et les fontaines de Versailles. Parmi tous ces travaux, un des plus ambitieux, fut celui entrepris pour capter les eaux de l’Eure en amont de Chartres. Louvois, suite aux études de La Hire, en confia la réalisation au génie de Vauban. Trente mille hommes furent occupés au démarrage des travaux de 1685 à 1688, pour être finalement abandonnés en 1694 alors que l’essentiel a été réalisé. 

Les vestiges visibles aujourd’hui

Où peut-on des traces du Canal Louis XIV ? 

Aujourd'hui se présentent aux promeneurs, les vestiges d’un canal qui se cache ; mais pour qui sait le voir, le canal est là, imprégné dans la mémoire du sol Eurélien. De nombreux ouvrages subsistent tout au long de son parcours, comme les écluses de Boizard près de Pontgouin ou bien lorsque le canal franchit de petites vallées comme à l’Arche à Mulet et au Brosseron.

À Fontaine-la-Guyon et à Dallonville, le canal est encore là, en eau. Au-delà de Berchères-la-Maingot, le canal s’élève au-dessus du terrain naturel nécessitant les ouvrages les plus impressionnants de son parcours : le siphon entre Berchères et Théléville ; mais aussi la grande arche et les terrasses, immense remblai de terre qui barre la plaine jusqu’à Maintenon.

Et bien sûr l’emblématique aqueduc dans le parc du château de Maintenon.

Quelles sont les dimensions des vestiges visibles du canal ? 

  • Commençons à Pontgouin où deux écluses, construites pour réguler le débit de la rivière mesuraient 201 mètres de longueur, 8 mètres de hauteur, 12 à 16 mètres de largeur au sommet, et 25 mètres de largeur à la base. 
  • À Saint-Arnoult-des-Bois, l’arche à mulet est un ouvrage en pierres qui permettait au canal Louis XIV de couler sur un remblai de terre, mais également au ruisseau du Coisnon, de s’écouler en dessous de celui-ci. Cette construction mesure 30 mètres de longueur, 2 mètres de largeur ainsi que de hauteur.
  • À Fontaine-la-Guyon, vous pourrez admirer le canal Louis XIV dans le parc du château du XVIIe siècle (devenu mairie en 2000), en eau sur 260 mètres. Mais également à Dallonville (Bailleau-L’Evêque), où il est en eau sur 250 mètres et maintenu en état depuis son origine.
  • À Berchères-la-Maingot, découvrez l’entrée du siphon, constitué d’un puits de pierres d’une profondeur de 15 mètres, d’une galerie de briques de 42 mètres de longueur et de 2,50 mètres de hauteur ainsi qu’une grande arche de pierres et de briques de 161 mètres de longueur, 4,80 mètres de hauteur et 6,50 mètres à la clef de voûte, qui permettait d’assurer le passage de la Vallée du Larris.  
  • Un peu plus loin, toujours sur la route de Pontgouin vers Maintenon, à Chartrainvilliers, une grande voûte façonnée, elle aussi de pierres et de briques, permettait à l’époque d’assurer le passage de la route jusqu’à Boisricheux.
  • Terminons donc à Maintenon, avec son aqueduc, qui n’a jamais été achevé. Pour cause, une guerre de 9 ans des nations européennes contre Louis XIV éclata, les soldats ont été obligés de partir sur le front, laissant tels quels les travaux…

À votre tour, partez à la découverte du Canal Louis XIV : "Cruelle folie, ou projet pharaonique d'une monarchie au sommet de sa gloire...".