L'art du vitrail

Chartres, vous éblouira par ses vitraux et le savoir-faire des artisans maîtres-verriers, sans cesse en quête de renouveau.

Maîtres-verriers 

Le vitrail est un art vivant, c’est ce que démontrent chaque jour les maîtres-verriers de Chartres et de ses environs, qui, au gré de leur talent, restaurent non seulement des vitraux anciens mais font aussi œuvre de création, pour des édifices publics et des demeures particulières. De nombreux artistes et artisans verriers poursuivent l'œuvre des maîtres du temps passé et ont choisi aussi de s'établir dans la région pour y exercer leur talent.

L'atelier Loire, où Gabriel Loire a conçu et exécuté plus de 800 programmes de vitraux dans des édifices prestigieux, a été créé en 1946 à Lèves et a fait connaître les techniques de la dalle de verre dans le monde entier.

D'autres ateliers, qu’ils soient spécialisés dans la restauration des vitraux anciens et/ou la création contemporaine, dans le cadre de réalisation pour des monuments historiques ou pour les demeures de particuliers, œuvrent avec ardeur et contribuent à donner de Chartres l'image de capitale de l'art du vitrail. D’ailleurs, de nombreux édifices publics de la ville de Chartres et églises se sont dotés de vitraux réalisés dans ces ateliers.

Certains maîtres-verriers de Chartres et ses environs se sont regroupés et forment maintenant l’Association des Verriers de Chartres et d’Eure-et-Loir. Le but de cette association est de promouvoir l’activité des différents membres ainsi que leur passion, mais aussi de présenter le vitrail comme un art vivant et favoriser le développement de ce savoir-faire et des métiers du verre et du vitrail. Pour répondre à l’engouement du public pour cet art, certains maîtres-verriers organisent des visites de leur atelier. Chaque année, un week-end d'accueil au public est organisé début avril.

 

L’évolution des techniques

Le vitrail dans la cathédrale et les églises

Notre-Dame de Chartres est la cathédrale qui conserve le plus grand nombre de vitraux anciens (2600 m² de verrières du moyen-âge). On dénombre ainsi 176 verrières d'époque. Les baies de la façade occidentale (vers 1145-1155) et celle de la Vierge de la "Belle Verrière" (vers 1180) constituent de purs chefs-d’œuvre de l'art roman du vitrail. Presque toutes les autres ont été installées entre 1200 et 1235. Si certaines verrières ont été offertes par des souverains et nobles (par exemple la Rosace ainsi que les 5 baies de la façade Nord par Blanche de Castille), 45 verrières ont été données par des groupes de métiers. Chaque corporation a voulu mettre sa signature la plupart du temps au bas du vitrail, se faisant représenter dans l'exercice de sa profession. Ces signatures sont de véritables mines d'or pour qui veut s'y attarder et découvrir les us, coutumes et les costumes des métiers chartrains au moyen-âge.

Chartres recèle également d'autres trésors de l'histoire de l'art du vitrail : l'église Saint-Pierre, avec sa collection unique de fenêtres historiées datant du 14e siècle, l'église Saint-Aignan, avec son ensemble du 16e siècle et sa suite de verrières dites "archéologiques" réalisées au 19e siècle. Dans le quartier de Rechèvres, l'église Saint-Jean-Baptiste est devenue célèbre pour ses vitraux de Max Ingrand…

Le renouveau

Ces dernières années, des maîtres-verriers et artistes font preuve d’inventivité pour donner un coup de jeune à cet art ancestral.

Le collectif Artway Chartres au savoir-faire pluridisciplinaire, oriente tous ses travaux autour d’une seule matière : le verre. Le collectif transforme le verre à plat dans la masse et la couleur. Leur savoir-faire s’est orienté vers le thermoformage du verre, en utilisant les techniques des arts graphiques et décoratifs. Le thermoformage consiste à donner une forme, un relief ou encore une texture à une création de verre. Un résultat est obtenu à la cuisson grâce à un moule spécifique. Ils sont également à l’origine de la projection sur verre dont certaines de leurs créations sont à découvrir lors de Chartres en lumières.

L’atelier Picol quant à lui, s’est associé au graffeur EZK pour mettre en valeur le verre d’une nouvelle façon. Un mélange des arts : à mi-chemin entre le vitrail et le street-art… Ce maître-verrier réalise également des œuvres thermoformées mais utilise également la technique du fusing. Elle consiste à transformer le verre pour obtenir une pièce homogène formée grâce à plusieurs morceaux de verre. Ces morceaux sont superposés et juxtaposés sur une unique plaque de verre, servant de support. La création est par la suite cuite dans un four à 800°C, donnant une pièce de verre unique et originale.

Lors de votre venue à Chartres, faites un tour au Centre International du Vitrail, seul musée de France exclusivement dédié au vitrail traditionnel et contemporain. Vous y découvrirez une salle pédagogique ainsi qu’une exposition permanente. Au sous-sol, vous serez fasciné par l’exposition temporaire dédiée aux vitraux contemporains.

 

En route vers le Centre International du Vitrail ? Faites une halte à la Galerie du Vitrail… Située au pied de la cathédrale, cette galerie vend et expose des créations de vitraux, réalisés par les Ateliers Loire mais également par d’autres maîtres-verriers français et étrangers. Elle possède également une partie librairie spécialisée avec plus de 400 titres répertoriés qui est unique en France.